Le Jardin botanique... La nature a du goût

Le jardin botanique se réinvente dans le respect d'une longue et belle histoire !

Installé sur le site actuel depuis 1833 – soit une quinzaine d’années avant la construction de la gare, il avait été fondé, en réalité, soixante ans plus tôt, en 1771, dans un autre quartier de Dijon, par Bénigne Legouz de Gerland. Les arbres les plus anciens datent précisément de 1833 (Cèdre du Liban, Sequoia géant…). Avant de devenir le repère de tous "les curieux de nature", le jardin de l'Arquebuse fut, dès le XVIe siècle, le siège de la compagnie des arquebusiers de Dijon.

En 2022, en lien avec la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin et le programme « Territoire d'Innovation – système alimentaire durable », un nouveau parcours végétal thématisé « Jardin botanique des saveurs et des cépages, des origines à demain  » a été conçu.

L’objectif est de mieux connaître les plantes, faire le lien avec son alimentation quotidienne et la manière de la produire et de la consommer, dans le cadre d’un système alimentaire durable.

Mettez un peu de botanique dans vos assiettes et dans vos verres !

Un cheminement qui invite le visiteur a mieux consommer la nature en considérant les plantes alimentaires à la fois comme diverses, voyageuses, savoureuses et vitales. Ce parcours donne les clefs de lecture pour comprendre et faire le choix de ce que vous mettez dans votre assiette... et dans votre verre. Les enjeux de préservation de la biodiversité, notamment des insectes pollinisateurs seront également évoqués dans ce cadre.

Ce parcours se compose de quatre carrés thématiques :

4 pictos
picto vigne

Un parcours ampélographique, qui s’inscrit dans ces nouveaux espaces, présente la diversité des cépages viticoles à travers le monde.

Situé à quelques centaines de mètres seulement du point de départ de la route des grands crus de Bourgogne, le Jardin de l’Arquebuse contribue ainsi à la connaissance de la diversité des cépages, au cœur de Dijon, ville viticole historique située dans le périmètre des Climats du vignoble de Bourgogne. 400 plants de vignes, pour 70 variétés différentes, sont plantés dans les carrés botaniques, sur la pelouse dite Legouz de Gerland.

À partir de l’hiver prochain, de nouveaux plants seront présentés sur des pergolas, de part et d’autre de la Petite Orangerie.

La conception de ce parcours est réalisée par l’équipe du Jardin de l’Arquebuse, avec l’expertise de l’Institut de la vigne et du vin Jules-Guyot de l’université de Bourgogne, du paysagiste dijonnais Vincent Mayot.