Actualités

Dijon, avec ses atouts et sa volonté de bâtir une ville « douce à vivre », relève le défi et développe de nombreuses actions novatrices en faveur de la biodiversité et du retour de la nature en ville, accompagnée par le Jardin de l'Arquebuse.

= Bilan Fête de la Nature - 2022

Dimanche 22 mai de 14h à 18h, au Jardin de l’Arquebuse, la nature était à l’honneur, et quel honneur lui a été fait…

Pari gagné pour l’équipe du Jardin de l’Arquebuse et tous les partenaires/acteurs qui agissent au quotidien en faveur et de biodiversité et plus largement d’un retour de la nature en ville.

Plus de 5200 personnes sont venues à la rencontre de celles et ceux pour qui la nature n’est pas un vain mot mais un engagement citoyen, un message qu’ils souhaitent partager et mettre à la portée de tous.
Un public informé, sensibilisé, venu comprendre quels sont les enjeux de la préservation de biodiversité et en quoi ils peuvent agir au quotidien en sa faveur. Cette journée joyeuse, colorée, ensoleillée, juste ce qu’il fallait… dédiée à Dame Nature, était l’occasion de découvrir le nouveau « visage » du Jardin avec son magnifique et tout récent parcours dédié aux nourritures végétales « Le Jardin botanique des saveurs et des cépages, des origines à demain ».

À cette occasion, Nathalie KOENDERS, première adjointe au Maire de Dijon, déléguée à la transition écologique et à l’environnement, à la tranquillité publique et à l’administration générale a signé la charte d’adhésion de la ville de Dijon à la démarche « Ambassadeur de la Stratégie Régionale pour la Biodiversité » sur le stand de l’Agence Régionale de la Biodiversité (ARB).  

Fête de la Nature
Jardin de l'Arquebuse
Fête de la Nature
Jardin de l'Arquebuse
Fête de la Nature
Jardin de l'Arquebuse
Fête de la nature
Jardin de l'Arquebuse
Fête de la Nature
Jardin de l'Arquebuse
Fête de la Nature
Jardin de l'Arquebuse
Fête de la Nature
Jardin de l'Arquebuse
Fête de la Nature
Jardin de l'Arquebuse
Fête de la Nature
Jardin de l'Arquebuse
Fête de la Nature
Jardin de l'Arquebuse
Test de titre
Test description

= Concours de poésie « Si j’étais une abeille »

Du 16 mai au 28 juin 2022

Logo UNAF

À l’occasion de la 13ème édition des journées nationales APIdays® qui s’inscrivent dans le cadre du Programme Abeille, sentinelle de l’environnement®, un concours de poésie « Si j’étais une abeille » destiné aux enfants âgés de 7 à 10 ans est organisé du 16 mai au 28 juin 2022.

RÈGLEMENT DU CONCOURS DE POÉSIE 2022

Format : PDF Poids :142,36 ko

télécharger

= Nouvelle exposition : MIAM ! Je mange donc je suis

2 avril – 31 décembre 2022

Visuel Miam ! Je mange donc je suis

À partir du 2 avril, le Jardin de l’Arquebuse ouvre sa nouvelle exposition « MIAM ! Je mange donc je suis ». Une déclinaison de l’exposition conçue par le Musée de l’Homme/Muséum national d’Histoire naturelle qui aborde de façon pluridisciplinaire et ludique, un sujet qui nous touche tous : l’alimentation.
En quoi l’Homme, en tant qu’espèce, se définit-il par ce qu’il mange ?
Comment l’acte de se nourrir, vital et quotidien, façonne-t-il en même temps nos identités à travers des pratiques culturelles, des rituels ou des interdits ? Quel rôle a joué l’alimentation dans notre évolution ?

Quels sont les impacts environnementaux liés à la production de ressources nécessaires pour nourrir l’humanité d’aujourd’hui et celle de demain ? Et si nous consommions la nature autrement ? Quels sont les enjeux contemporains et futurs à l’échelle mondiale, des modes de production et de consommation alimentaires ? L’alimentation sous le prisme de la recherche. Et nous, quelles sont nos pratiques alimentaires ? Quels liens entretenons-vous avec notre milieu ?

Autant de questions recoupant nourriture, culture et nature, art et science… sont abordées à travers une expérience de visite singulière, à la croisée des chemins entre passé, présent et avenir.

Cette exposition, présentée à Paris en 2019-2020, sera agrémentée et déclinée à la « sauce dijonnaise » !

Jardin de l’Arquebuse (planétarium) – Entrée libre
De 9h à 12h30 et de 14h à 18h
Jours de fermeture : mardi, samedi matin et dimanche matin ainsi que les 1er et 8 mai, 14 juillet, 1er et 11 novembre, et 25 décembre (pour les autres jours fériés, ouverture de 14h à 18h)

= Légumineuses : des graines aux grands atouts

2 mai – 4 septembre 2022

Les légumineuses présentent une grande diversité et de grands atouts. Certaines espèces sont cultivées depuis l'origine de l'agriculture et partout dans le monde, elles font partie de l'alimentation traditionnelle. La culture des légumineuses fait vivre de grandes filières économiques comme de nombreuses familles de petits agriculteurs. Elles sont au cœur des enjeux de demain : pour leurs atouts dans l'alimentation humaine et animale et pour une agriculture durable.

Le Jardin de l’Arquebuse et le centre Inra de Dijon Bourgogne Franche-Comté se sont associés pour concevoir et réaliser cette exposition dans le cadre de l'Année internationale des légumineuses (2016), initiée par la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture).

Jardin de l’Arquebuse – Allée centrale
De 8h à la tombée de la nuit

= Pinot et compagnie

2 mai – 9 octobre 2022

Un cépage est une variété de vigne domestiquée, cultivée. La famille des cépages s’est agrandie progressivement au cours des siècles par des sélections et des croisements successifs. On en compte aujourd’hui entre 6000 et 7000.

Mais en quoi sont-ils différents ? Par quels processus évoluent-ils de la sorte ?

En Bourgogne règnent le pinot noir et le chardonnay… mais ils ne sont pas les seuls cépages cultivés : gamay, aligoté, sacy, melon, sauvignon, césar…

Quelle est la diversité des cépages de Bourgogne ?
Quelles sont leurs spécificités ?
Comment donnent-ils leur typicité aux vins ?
Quelles sont les évolutions dans les choix des cépages, les manières de les cultiver… dans les goûts et les stratégies des hommes ?= Le Jardin de l’Arquebuse impliqué pour faire émerger, reconnaître et accompagner les actions locales en faveur de la biodiversité ?

Jardin de l’Arquebuse – Allée centrale
De 8h à la tombée de la nuit

= Dijon s’engage dans la démarche « Ambassadeur de la Stratégie régionale pour la Biodiversité »

Photo abeille rubrique
Stéphane PUISSANT

Dans un contexte global de déclin de la biodiversité et des enjeux de sa préservation, la ville de Dijon a souhaité s’engager dans la démarche « Ambassadeur de la Stratégie régionale pour la Biodiversité » (ASRB).

Ce programme* permet aux citoyens, aux organismes et aux collectivités de s’approprier les enjeux présentés dans la « Stratégie Régionale pour la Biodiversité » pour faire émerger, reconnaître et accompagner les actions locales en faveur de la biodiversité.

La Ville de Dijon s’appuie sur l’excellence des actions menées par le Jardin de l’Arquebuse, notamment le développement de la connaissance scientifique, la prise en compte de la biodiversité sauvage et cultivée, ainsi que la mobilisation de l’ensemble des citoyens, notamment les enfants.

*porté par un collectif composé de la Région Bourgogne-Franche-Comté, l’Office Français de la Biodiversité (OFB), la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL), les agences de l’eau et l’Agence Régionale de la Biodiversité de Bourgogne-Franche-Comté, porté par un collectif composé de la Région Bourgogne-Franche-Comté, l’Office Français de la Biodiversité (OFB), la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL), les agences de l’eau et l’Agence Régionale de la Biodiversité de Bourgogne-Franche-Comté.

= Nouveau parcours végétal : Jardin botanique des saveurs et des cépages, des origines à demain

À partir de mai

Pastille verte jardin botanique des saveurs et des cépages

Ce nouveau parcours, dédié aux nourritures végétales, complété par une signalétique repensée et harmonisée, se traduit par la mise en place de nouvelles plantes, au cœur du jardin botanique, dans l’esprit d’un jardin à la française, selon quatre thématiques :

  • La biodiversité végétale, pour découvrir les multiples plantes alimentaires sauvages et cultivées, replacées dans leur diversité.
  • Des plantes voyageuses, pour explorer les chemins des plantes qui nourrissent l’humanité.
  • Des plantes savoureuses, pour plonger au cœur des molécules des plantes et découvrir leurs richesses gustatives.
  • Des plantes vitales, pour se nourrir sainement dans un système alimentaire durable.

Le Jardin de l’Arquebuse contribue, à travers ce nouveau parcours, à la transition alimentaire du territoire. Il s’inscrit pleinement dans le positionnement stratégique de Dijon métropole sur les champs de la gastronomie et de la viticulture, de l’agro-écologie, du goût et de la nutrition. Il valorise les nombreuses recherches et actions menées sur le territoire par les partenaires scientifiques notamment dans le cadre du projet de la métropole « Dijon, Alimentation durable 2030 ».
S’ajoutera un parcours présentant la diversité des cépages viticoles à travers le monde. Situé à quelques centaines de mètres seulement du point de départ de la route des grands crus de Bourgogne, le Jardin de l’Arquebuse contribue ainsi à la découverte des cépages, au cœur de Dijon, ville viticole historique située dans le périmètre des Climats du vignoble de Bourgogne, inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco.
Cet été, un parcours numérique complètera votre visite en vous faisant découvrir, de façon ludique et en famille, les nouvelles thématiques du jardin.

 = Diorama, la mutation

13 juin– 26 juin 2022

DIORAMA

Diorama est une exposition de deux artistes issus de deux univers, qui présentera des œuvres sur le thème des insectes pollinisateurs. 

Une scénographie polymorphe, car expérimentale, c'est à dire qu'elle se caractérisera aussi bien par des installations, des vidéos, des sculptures que des croquis ou des dessins...

L'espace de la petite Orangerie sera partagé en deux espaces distincts, mais progressifs, tel une métamorphose en perpétuel mouvement.

Les travaux de chaque artiste seront aménagés en harmonie pour donner lieu à un espace immersif, tel un cabinet de curiosité sur le sujet des insectes, mêlant résultats de recherches et références multiples.           

Les travaux de Ramya CHUON se manifesteront sous forme de dessins, de peintures, de sculptures et d’installations scénographiques.

Les travaux d'Antoine LEGRAS se manifesteront par des sculptures et d’installations utilisant des techniques et des technologies d’infographies. 

L'exposition sera mise en scène tel un laboratoire, un lieu d'expérimentation plastique où les références et recherches (aussi bien artistiques, scientifiques que philosophiques) se « donneront à voir » permettant ainsi au visiteur de rentrer dans l'intimité même du processus de création.

À noter, dimanche 26 juin, lors de la journée festive APIdays, Ramya CHUON proposera une performance artistique "Live-painting APIdays" de 14h à 18h dans le jardin.

Jardin de l’Arquebuse (Petite Orangerie) / de 14h à 18h / Entrée libre

= Les cépages, des goûts et des couleurs

Dimanche 10 juillet 2022, de 14 h 30 à 17 h 30, en continu

Dans le cadre du Festival Mois des Climats (7 juin au 17 juillet), le Jardin de l’Arquebuse propose sur une journée, de nombreux événements en lien avec les cépages, leurs goûts et leurs couleurs.

Au programme :

  • Visites flash de l'exposition « Pinot & Cie » sur la diversité des cépages en Bourgogne  à 15 h, 16 h et 17 h

En continu,

  • Jeu de piste « À la recherche du cépage ancestral »
  • La chimie du vin expliquée par des chercheurs de l'Institut de la vigne et du vin Jules Guyot
  • Découverte des saveurs des jus de raisins (dégustations)
  • Rencontre avec Joyce Delimata, artiste des couleurs de la vigne et du vin

À noter que cette journée, proposée par le Jardin de l’Arquebuse, s’est vue décerner par le comité « Climats de Bourgogne » la mention spéciale « Coup de cœur du Mois des Climats 2022 » 

Jardin de l’Arquebuse / à partir de 14h30 / Entrée libre

= Préservation du patrimoine arboré

Les sécheresses répétées et les températures caniculaires suivies de fortes intempéries au cours des derniers étés ont fragilisé certains des 46 000 arbres dijonnais. C'est le cas du platane au Jardin de l'Arquebuse. Vieux de 200 ans, haut de 35 mètres avec un tronc d'une circonférence de près de 5 mètres, il présente des symptômes de stress psychologique provoquant l'appauvrissement des ramifications ou le dessèchement de certaines parties des branches. Tout a été mis en œuvre fin janvier pour le soigner et le préserver. Des prélèvements par carottage ont permis d'identifier la présence d'un champignon provoquant la rupture de sa charpente et la technique du mulching en surface (plusieurs trous percés et remplis de compost amendé avec de la roche volcanique pour améliorer la rétention d'eau du sol et en faciliter l'absorption par les racines) a été choisie. Une couche de bois broyé et composté a également été ajoutée. À Dijon, les espaces verts dans leur ensemble font l'objet d'une étroite surveillance et d'un entretien quotidien.