La tarification sociale de l'eau

Accès à l'eau renforcé

L’eau est une ressource rare et vitale qui doit être accessible à tous. Aussi, Dijon Métropole a souhaité renforcer sa politique d’accès à l’eau. Dijon Métropole a été retenu, par décret gouvernemental en 2015, pour participer à l'expérimentation sur la tarification sociale de l'eau possible grâce à un dispositif législatif communément appelé loi Brottes.

Grâce à cette possibilité d'expérimentation, Dijon Métropole a souhaité améliorer l'efficacité de son dispositif de soutien précédemment fondé sur des chèques eau. Dorénavant, pour éviter toutes démarches administratives aux particuliers et permettre à tous ceux qui en ont besoin d'en profiter, les dijonnais bénéficiaires des minima sociaux se verront automatiquement attribuer leurs 10 premiers m3 d'eau gratuitement. Ces personnes bénéficiaires du RSA, de l'allocation d'adulte handicapé (AAH) ou du minimum vieillesse verront leur facture d'eau baisser de 26 € par an. Dans le cas où ils habitent un logement collectif où l'eau est facturée via les charges, ils bénéficieront d'une diminution similaire de leurs charges grâce à des conventions entre Dijon Métropole et les bailleurs. Ce dispositif débutera en janvier 2017 et s’achèvera en mars 2018, date limite fixée par la loi pour l'expérimentation sur la tarification sociale de l'eau.

Dijon Métropole a aussi souhaité accompagner ces personnes pour les aider à réaliser des économies sur toutes leurs consommations de fluides (eau, énergies) à travers le dispositif « Bien vivre dans son logement ». Concrètement, les médiateurs de l'association Pimms, mandatés par Dijon Métropole, leur proposeront 4 visites à domicile : la première pour identifier les caractéristiques du logement et les habitudes du foyer ; la deuxième pour leur proposer des écogestes et des réductions de consommation adaptés à leur situation ; la troisième pour affiner et soutenir ces écogestes ; la quatrième pour faire le bilan. Les économies escomptées avec cet accompagnement sont évaluées à 80 € par an. Afin de ne pas stigmatiser les personnes aux minima sociaux, les visites à domicile s'effectueront sur la totalité du bâtiment ciblé sans distinction de ressources.

Toutes ces actions seront financées grâce à la renégociation des contrats d'eau et d'assainissement de Dijon et Plombières menée en 2011 par le président François Rebsamen, c'est-à-dire sans augmentation de prix pour les autres usagers. Ainsi, grâce à cet accompagnement et à la gratuité des 10 premiers m3 d'eau, c'est une économie de plus de 100 € par an qui devrait être réalisée par ces foyers.

Par ailleurs, tous les abonnés de Dijon, Plombières, Corcelles-les-Monts et Flavignerot bénéficieront d'une réduction sur les 50 premiers m3 d'eau consommés sachant que la référence pour la consommation annuelle d'un foyer est de 120 m3. En effet, Dijon Métropole a décidé d'instaurer une tarification progressive pour inciter chacun à la sobriété dans sa consommation d'eau de façon à préserver la ressource en eau. Ainsi, les 50 premiers m3 vous coûteront moins cher que les suivants.