Objectif : zéro déchet

De plus en plus de déchets

En 1960, un habitant de l’agglomération produisait environ 170 kg de déchets par an. Aujourd’hui, le volume est estimé à 500 kg.

La collecte et le traitement des ordures ménagères est, depuis les années 1960, une question intercommunale. Auparavant, chaque commune gérait ses propres poubelles. La collecte et la gestion des déchets ménagers sont alors confiées à la Société franco-suisse. En 1963, le syndicat intercommunal Dijon-Chenôve prend en charge les déchets des deux communes. En 1965, c’est le syndicat intercommunal de services de l’agglomération dijonnaise (Sisad) qui hérite de la mission pour ses neuf membres. C’est lui qui dote les foyers de la métropole de leurs premiers conteneurs (sauf au centre-ville, où ils n’arriveront qu’en 1998), crée le service des objets encombrants et organise la collecte en cœur de ville le soir plutôt que le matin. Et c’est surtout lui qui fait un choix décisif, en 1975, quelques mois avant le passage en district : celui de l’incinération plutôt que de l’enfouissement.

De 2001 à 2005, la communauté d'agglomération a déployé un dispositif de collecte sélective sur l'ensemble de son territoire. Aujourd'hui, le service couvre les communes de l'agglomération ainsi que quelques collectivités clientes (pour les déchets ménagers et objets encombrants uniquement), soit plus de 265 000 habitants.

Depuis le 1er janvier 2016, le service est assuré par le prestataire Suez : Dièze

Territoire Zéro Déchet, Zéro Gaspillage

En 2016, la collectivité a été lauréate du deuxième appel à projets « Territoire Zéro Déchet, Zéro Gaspillage ». Elle poursuit ainsi les actions développées dans le cadre du programme local de prévention des déchets et s’engage dans une démarche d’économie circulaire. Le « zéro déchet, zéro gaspillage » est un idéal à atteindre : ne pas gaspiller, limiter au maximum la production de déchets, réemployer localement, valoriser au mieux en respectant la hiérarchie des modes de traitement des déchets qui n’ont pu être évités, recycler, s’engager dans des démarches d’économie circulaire.

Plus d’informations sur la page dédiée : https://www.trionsnosdechets-dijon.fr/Particulier/Reduire-mes-dechets

La collectivité a signé un contrat d'objectifs déchets et économie circulaire (CODEC) avec l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) Bourgogne-Franche-Comté le 17 mars 2017 pour mettre en place un plan d'actions sur 3 ans. Ainsi, Dijon métropole s’engage à réduire de 10% sa production de déchets entre 2010 et 2020 et à atteindre un taux de valorisation matière et organique de 55% d’ici 2020.

Stop au gaspillage alimentaire, le guide

Format : PDF Poids :2,83 Mo

télécharger

compostage_partage_visuel_2018

collecte textiles

Donner, plutôt que jeter

Et pour recycler, partager et s'entraider, un site est à votre disposition https://donnons.org/, référence de la récupe sur le net. Vous aussi, ayez le bon réflexe en donnant vos objets qui encombrent et rejoignez les 972 383 membres.