Projet culturel à la Cité de la gastronomie et du vin

Le projet culturel se dessine.

Un "menu" culturel copieux

Alors que les travaux se poursuivent sur le site de l’ancien hôpital général, le projet culturel se dessine. Il constituera le cœur de la Cité internationale de la gastronomie et du vin.

Le contenu culturel de la future Cité internationale de la gastronomie et du vin, actuellement en cours de création, représentera « le plat de résistance » de la visite sur le site, à partir de fin 2021. Pédagogique, interactif, intuitif et ludique, le projet a pour ambition de répondre à une question anthropologique et sociologique : qu’est-ce que le Repas gastronomique des Français ? « Comment mangions-nous autrefois et comment mangeons-nous aujourd’hui ?, se demande François Deseille, adjoint au maire délégué à la Cité internationale de la gastronomie et du vin. La Cité s’interrogera sur le rituel du repas et sur la codification de nos habitudes alimentaires ».

Une expérience immersive et interactive

Les spécificités du repas à la française, sa singularité, sa dimension historique et culturelle seront donc au centre des préoccupations. C’est précisément sur ces questions que travaille l’agence de scénographie et de muséographie Abaque. Spécialiste depuis 25 ans des contenus scénographiques, elle est en charge de la conception et de la gestion du pôle culture de la Cité. « Le visiteur voyagera dans l’histoire du Repas gastronomique des Français, des Climats du vignoble de Bourgogne et de la gastronomie », indique François Aulas, directeur associé et commissaire d’exposition à la Cité.

Voilà pour le fond. Pour la forme, rien d’inerte bien au contraire. Abaque planche sur l’interactivité et l’immersion du visiteur, invité à vivre une expérience culinaire inédite, par exemple à réaliser une recette virtuelle dans un temps imparti. « Nous allons créer une “kitchen room”, inspirée des challenges auxquels se livrent les cuisiniers dans les émissions culinaires, explique François Aulas. Nous travaillons sur plusieurs niveaux pour nourrir tous les publics : les connaisseurs, les touristes, les enfants… À travers trois expositions temporaires et une exposition permanente, la Cité proposera des médias immersifs, interactifs, expérientiels et participatifs. Il est prévu des interventions artistiques dans toutes les expositions afin de ne pas se contenter d’une approche universitaire. Le photographe Denis Rouvre réalisera par exemple une série de clichés mettant en scène différentes  occasions de manger : un repas d’affaires, de famille, un pique-nique… »

Ni musée ni parc d’attractions

La Cité internationale de la gastronomie et du vin offrira une approche pluriculturelle mélangeant histoire, pédagogie et immersion, trois ingrédients indispensables pour valoriser le Repas gastronomique tricolore, inscrit au Patrimoine immatériel de l’Unesco depuis 2010.

Pas un musée ni un parc d’attractions mais un lieu vivant. Elle mettra en scène une histoire de la gastronomie et du vin en mouvement. Montrer que le repas réunit les hommes et les femmes de toutes cultures, de toutes classes sociales et de tous âges, qu’il est une expérience humaine et sociale : voilà l’objectif de la Cité internationale de la gastronomie et du vin, « où se trouvera également le centre
d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (Ciap) », rappelle Christine Martin, adjointe au maire déléguée à la culture et aux festivals.

4 expositions à la carte

→ « À table », exposition permanente pour comprendre ce qu’est le repas gastronomique des français d’un point de vue sociologique, anthropologique et historique.
→ « En cuisine », exposition sensorielle réalisée avec le laboratoire d’analyses sensorielles du centre des sciences du goût et de l’alimentation (csgA) de Dijon.
→ « En Bourgogne », exposition dans la chapelle de l’ancien hôpital général pour faire connaissance avec les vins de bourgogne et plus spécifiquement avec les climats du vignoble de bourgogne inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco.
→ « Pâtisserie », exposition tout particulièrement dédiée à cette spécificité de la gastronomie française et à son savoir-faire reconnu dans le monde entier.

* les titres des expositions sont temporaires.

Pour tout connaître, sur la Cité internationale de la gastronomie et du vin ainsi que sur le Centre d'interprétation de l'archéologie et du patrimoine, cliquer ci-dessous

La Cité internationale de la gastronomie et du vin

En 2021, la Cité internationale de la gastronomie et du vin ouvrira ses portes à Dijon. Ses missions : valoriser le Repas gastronomique des Français et mettre en avant les Climats du vignoble de Bourgogne, tous deux inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco. Lieu symbolique s'il en est, la Cité se situe précisément au 1er kilomètre de la route des grands crus. Cet espace foisonnant devrait attirer un million de visiteurs par an.

Centre d'interprétation de l'architecture et du patrimoine

Le centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine racontera l’histoire de Dijon. Logiquement, il a trouvé sa place au sein de la Cité internationale de la gastronomie et du vin.