Du savon noir contre les pucerons

Dijon, ville zéro phyto, utilise des moyens écologiques pour l’entretien de ses arbres. Du savon noir aspergé sur les feuilles a permis de freiner la prolifération des pucerons.

Savourez les parcs et jardins en toute quiétude !

Depuis maintenant plusieurs années, plus aucun produit chimique n’est utilisé pour l’entretien des 820 hectares d’espaces verts de la ville, ni sur les platebandes, ni sur la voirie ni même au cimetière des Péjoces.

Pour juguler, par exemple, les pucerons qui colonisent en particulier les tilleuls, les agents de la ville ont opté pour la pulvérisation, sur les feuilles, d’une solution mélangeant de l’eau et du savon noir. Le savon noir tue les larves des insectes en les asphyxiant et nettoie le miellat qui englue les feuilles des arbres.

La ville compte aussi sur les coccinelles, grandes consommatrices de larves de pucerons. Les lavandes qui fleurissent le pied des arbres, par exemple rue Béranger dans le quartier de la Maladière, repoussent également ces parasites. Cette gestion écologique est garante de la biodiversité des sites, dont quatre sont labellisés Écojardin.